France : Un déficit public qui se creuse, une croissance en forte hausse

Ce lundi a coïncidé avec l’annonce de deux informations économiques importantes pour la France. Le déficit public va atteindre 9,4 % du PIB d’après Bruno Le Maire, ministre de l’économie. En même temps, l’OCDE projette une croissance à 5,8 % du PIB national en 2021.

Une année de pandémie Covid-19,  et toutes les mesures d’accompagnement qui ont été mises en place allaient forcément avoir un impact sur les indicateurs économique. Ce lundi, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a annoncé sur France 2 que le déficit public français se creusera encore cette année pour atteindre 9,4 % du produit intérieur brut (PIB).

Pour le ministre, il y a trois raisons de ce déficit record : « La première c’est que nous reportons un certain nombre de dépenses de 2020 sur 2021 (…), (ensuite) parce que nous continuons à aider un certain nombre de secteurs et d’entreprises, même si progressivement nous allons supprimer ces aides, et en troisième lieu parce qu’il y a une partie du plan de relance qui est décaissé », a‑t-il expliqué.

Le déficit public, qui comprend outre le déficit du budget de l’État celui de la Sécurité sociale et des collectivités locales, était prévu initialement à 8,5 % du PIB pour 2021, mais avait déjà été révisé à la hausse, à 9 %, début avril.

Bruno Le Maire a, par ailleurs, expliqué que ce déficit était « la prolongation de l’effort que nous avons fait pour protéger notre économie et en même temps l’accroissement de cette relance économique que nous voulons pour avoir ce 5% de chiffre de croissance qui reste notre objectif ».

 

L’estimation de croissance est de 5,8% en France…et dans le monde !

Laurence Boone, l’économiste en chef de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a annoncé ce lundi une prévision de croissance mondiale pour 2021 à 5,8 %. Elle a indiqué qu’il s’agissait du « taux le plus élevé depuis 1973 ».

Lors de cette conférence de presse organisée au siège parisien de l’institution, Laurence Boone a indiqué d’autres chiffres. La croissance projetée cette année est de 8,5 % en Chine et de 6,9 % aux États-Unis, deux pays qui ont déjà retrouvé leur niveau pré-pandémique, mais de seulement 2,6 % au Japon ou de 3,3% en Allemagne. La projection pour la France est de 5,8%, supérieure donc aux 5 % du gouvernement.

 

L’organisation prévoit un ralentissement de la croissance pour 2022, avec une estimation de 4,4 % de croissance mondiale. L’organisation met en garde contre les « vents contraires ». Ainsi, l’OCDE s’inquiète en particulier de la vaccination contre le Covid-19, trop lente dans les pays pauvres et de la nervosité des marchés financiers.

Légende photo : Image libre de droits. Banque d’images Pixabay.